Définition héraldique du blason

De sinople à la croix d'or ajourée du champ, à la bordure crénelée de neuf pièces aussi

d'or, maçonnée de sable, ouverte de quatre portes du champ, deux en pointe, deux aux

flancs, au chef de gueules brochant sur la bordure, chargé d'un clou de la passion

d'argent accostée de deux bouquets de buis d'or, soutenu d'une devise ondée aussi

d'argent.

 

                                                                                            Création de Jean-Paul de Gassowski

 

La croix ancrée. La croix ancrée des Neufville, seigneurs de Magny, rappelle l'appartenance de Boissy l'Aillerie au Vexin Français. Son ajour en cœur, évoque le fer qui tenait la meule dans les moulins de Boissy.

A la bordure crénelée. Boissy était le poste avancé de Pontoise du côté de la Normandie, comme Pontoise était lui-même une des clés de Paris au moment de l'invasion normande.

Les remparts. (chemin de ronde) devaient remonter au moins à Philippe Auguste qui donna l'ordre de fortifier les villes des bords de l'Oise. Ils étaient munis de neuf tours de guet.

De quatre portes. Boissy, ville fortifiée avait quatre portes.
      La porte du Pont de la Barre, la Barre désigne un barrage établi sur le faux ru de la Viosne au point où se jetait la Fontaine des Grès pour remplir les fossés de la porte du pont qui protégeait l'entrée du bourg sur le chemin de Meulan à Beauvais.
      La porte de la Fontaine des grès servait surtout de défense contre les envahisseurs venant de Normandie.
      La porte Poitevine se trouvait derrière l'église, Rue Ferdinand Jacob actuellement.
      Enfin la porte du Chef de Ville s'élevait au côté nord, au point culminant du village, elle protégeait l'entrée du village du côté de Gisors, le plus exposé aux invasions anglaises.

Clou de la Passion. Le clou signifie l 'appartenance de Boissy à l'abbaye de St Denis.
En effet, en 1071, l'archevêque de Rouen donna l'église de Boissy à l'abbaye de Saint Denis.

Deux bouquets de trois rameaux de buis. Buis ici, étymologie de Boissy.
Au 12ème siècle, le nom de Boissy s'écrivait Buissy.

Devise ondée. Représente la Viosne qui traverse le village.

Le rouge. Cette couleur évoque les massacres de la guerre de religions au lieudit " les Corps Morts " non loin du chemin de la Croisette.

Le vert. Depuis longtemps couleur choisie par les Buxériens, peut être comme espérance de vie heureuse et prospère à Boissy l'Aillerie.

                                                                                                        Hubert Bartelous.